Publié le 23 Mars 2020

Après, il faudra renaître encore : joie !

Ce projet dans lequel je me suis lancé en 2016 est un projet spirituel autant que professionnel. Maintenant, je vais profiter de cette crise mondiale salutaire, pour en préciser, jour après jour, les contours.

1) Finir le plancher : j'ai du temps, du bois, des vis et mes bras. Je vais donc essayer d'avancer, même si la pose de ce plancher est pour moi une gageure technique : il va falloir se retrousser les manches. Commençons ici, dans la maison.

2) Créer un projet de formation au "recentrage", afin de proposer aux personnes désireuses de vraiment se remettre en question après ce grand huit du confinement et de la pandémie, des séjours au cours desquels on aidera chaque personne à se retrouver au plus proche, au plus simple, et au plus harmonieux avec les autres et l'environnement.

3) Diffuser cette idée, trouver des intervenants, construire quelques semaines avec activités (randonnée, création musicale, éveil à la méditation, yoga, lectures, projections, conférences,concerts, expositions artistiques, etc...), et lancer une première session de ce projet.

Courage, c'est le moment : ce petit virus nous oblige à nous y mettre : c'est maintenant l'occasion, ou sans doute jamais !

 

Voir les commentaires

Repost0